Des jardins en guise de station d'épuration

Publié le par Phytorestore

Cliquez ici

La Direction départementale de l'équipement (DDE) de la Haute-Vienne a choisi de recourir à une nouvelle méthode pour traiter les eaux usées à Bussière-Poitevine, commune rurale de 960 habitants. La station existante, qui datait de 1979, disposait en effet d'une capacité limitée en période de pluie et ne répondait plus aux critères de la loi sur l'eau. La DDE a donc décidé de recourir à la technique des jardins filtrants, développée par la société Phytorestore.

Le principe de traitement repose sur les filtres horizontaux et verticaux, dans lesquels les eaux usées traversent des granulats adaptés. Les boues retenues sont déshydratées et compostées sur place, grâce à l'action conjuguée des bactéries et des plantes. A la sortie des filtres, l'eau a déjà subi deux filtrations, et entre 30 % et 40 % des nitrates sont absorbés.

Composée de deux étages de ces filtres végétaux, d'un bassin de filtration et d'une zone d'infiltration, la nouvelle station s'étend sur une surface de 5.250 mètres carrés. La sélection des plantes a été réalisée avec le conservatoire régional du Limousin, afin d'utiliser des variétés locales diversifiées. Le coût de l'opération s'élève à 350.000 euros, pour une capacité de traitement correspondant à une population de 500 habitants.

 

Source : Les échos.fr

Commenter cet article